09.06.2016

Inversion de colonne du trépied Befree

Rédigé par:
Loris Fae

09.06.2016

Inversion de colonne du trépied Befree

Pour ce 3ème article, je vais aborder l’utilisation du trépied mais de manière un peu différente.

Il arrive que pour les besoins d’une photo, nous soyons amenés à être au ras du sol ; que ce soit pour un point de vue pertinent, apporter un certain dynamisme, simplement car cela nécessite un temps d’obturation plus long ou parce que nous n’avons pas le choix.

Si votre trépied vous le permet, vous pouvez inverser votre colonne.

Mon trépied est le Befree de chez Manfrotto. Il est le parfait allié dans mes balades natures, mais aussi urbaines. Léger, maniable et compact il me permet d’inverser la colonne rapidement et simplement.

Ces derniers jours, il a beaucoup plu, c’est idéal pour illustrer ce sujet !

Voici comment procéder :

#1 Retirer la protection en caoutchouc en bas de la colonne

#2 Dévisser la vis de la colonne puis retirer la du trépied

#3 Replacer la colonne sur le trépied en l’inversant (rotule vers le bas)

#4 Replacer la protection en caoutchouc et revisser.

Il ne reste plus qu’à fixer le boîtier et passer aux photos !

Une fois le sujet trouvé, on peut poser le matériel. Il ne faut pas oublier que le boîtier est à quelques centimètres du sol !

Pour les prises de vue, j’utilise les fonctions « liveview » et wifi pour piloter mon boîtier, ce qui m’évites de me contorsionner au ras du sol.

Tous les réglages (iso, vitesse, ouverture, auto-focus) peuvent se faire via le smartphone en wifi.

(Attention, ces 2 fonctions sont très gourmandes en énergie. Pensez à une seconde batterie pour votre boîtier et un smartphone bien chargé !)

L’angle de prise de vue prend un autre sens et modifie les repères.

Avec un grand angle (au 28mm), l’impression de grandeur est accentuée et les arbres prennent une ampleur bien différente et pour plus d’immersion, jouez avec les premiers plans et le soleil de face avec un 17-70mm Sigma sur un Canon EOS 100D ; effet garanti !

bts1

bts1.2

photo1

bts5

photo5

L’emploi de cette technique en macro/proxi prend tout son sens quand le sujet est difficilement accessible, ou que la photo nécessite un temps de pose plus long.

bts2

bts2.2

photo2

Etre à auteur du sujet est parfois essentiel pour le valoriser ou pour apporter un regard différent. En macro/proxi, le diaphragme (f/xx) est souvent fermé à des valeurs qui demandent un temps d’obturation (1/xx s) un peu plus lent. Une bonne stabilité est essentielle!

photo3

photo4

Une fois les images chargées sur l’ordinateur, pensez à appliquer une rotation de 180° car l’image est à l’envers.

Il ne vous reste plus qu’à vous balader avec votre boîtier et trépied à la recherche d’un point de vue au sol et de proposer un regard différent !

(Pour aller plus loin. En balade urbaine, testez les points de vue d’un édifice au ras du sol en contre plongée, en pose longue la nuit …).

Loris Fae

Graphiste depuis 15 ans dans la communication en agence et chez l’annonceur, je me suis tourné vers la photographie, tout d’abord comme assistant en studio, puis dans l’événementiel. J’ai amorcé un virage dans mon parcours de photographe pour m’investir un peu plus dans la photo de nature, sans pour autant me désintéresser de la photo de portrait et de concert.

Top
Nos marques