28.04.2014

Photo culinaire: coulisse d’une séance photo.

28.04.2014

Photo culinaire: coulisse d’une séance photo.

Pour clore ce mois passé avec vous sur ce blog, j’ai décidé de vous proposer les “coulisses” d’une séance photo. Je vais vous expliquer les différentes étapes que je suis pour les photographies de mon blog.

La recette à photographier

J’ai choisi de photographier une tortilla cuite au four. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, ce n’est pas une recette facile à photographier. Elle a peu d’intérêt visuel et n’est pas spécialement appétissante. Je pars donc de loin pour réussir à rendre cette tortilla gourmande. C’est là tout le défi pour moi et tout l’intérêt de cet article pour vous !

Étape 1 : Stylisme du plat et construction de la scène

C’est l’étape de réflexion d’une séance photo. Elle comprend :

– La présentation et le stylisme du plat.

– Le choix du fond.

– Le choix du décor et de la vaisselle.

Pour le fond, j’ai le choix entre des planches en bois et des planches de médium. J’ai choisi ces planches en bois bleutées.

J’aurais pu partir sur du bois naturel mais la tonalité marron n’aurait pas tranché avec le côté fade du plat. L’ensemble aurait manqué de relief visuellement. Ce n’était pas ce que je recherchais ici.

Le bleu va s’associer joliment au jaune de la tortilla grâce à la complémentarité de ces deux couleurs.

Pour la présentation de mon plat, il n’est pas question que je le laisse dans ce moule en silicone. Parmi ma vaisselle, je possède un moule en céramique de même dimension. Son style et sa couleur conviennent parfaitement à cette recette, je transfère donc ma tortilla dans ce nouveau moule. Vous allez vous dire “Dans ce cas, pourquoi ne pas avoir cuit directement dans le moule en céramique ?”. C’est une très bonne question ! 😉 Cuire dans un moule en silicone me permet de le démouler très facilement, ce qui me permettra un peu plus tard de découper joliment ma tortilla en carré.

Le contenant est mieux, mais ce n’est pas encore ça, n’est-ce pas ? Il faut maintenant placer le plat sur la scène et ajouter le décor.

Pendant la réalisation de ma recette, j’avais réservé les coquilles d’œufs dans un bol pensant en avoir besoin pour ma séance photo. Je décide de les utiliser. En général, avant de jeter des épluchures, demandez-vous s’ils ne serviraient pas à vos photographies.

La tortilla seule dans son plat semble triste. Pour la mettre en valeur, je décide de lui apporter de la couleur et du volume en plaçant au centre des rondelles d’oignons rouges et des brins de persil.

Je dois également penser aux éléments décoratifs de la scène pour créer mon ambiance. Aux coquilles d’œufs cassées et aux oignons rouges, je souhaite placer un bouquet de persils dans un verre rempli d’eau, un verre de vin (qui servira un peu plus tard dans mes prises de vue) et quelques œufs frais.

J’utilise également les épices tandoori de la recette pour salir les planches en bois et apporter de la couleur.

Je place pour terminer sous mon plat un torchon aux couleurs discrètes.

Étape 2 : Orienter la lumière – 1ère partie

Ci-dessous, une vue reculée de ma scène vous montrant la disposition des éléments et la gestion de la lumière.

Je commence très souvent mes séances photos avec une lumière latérale en plaçant ma scène parallèlement à ma porte-fenêtre et le réflecteur à son opposé.

Mes planches sont posées sur une petite table afin que je puisse être debout pour photographier. Cela n’a pas toujours été le cas. Auparavant, je photographiais directement au sol.

Étape 3 : Prises de vue : quelques erreurs à éviter.

Il est maintenant temps de commencer les photos. Je vérifie les paramètres de mon appareil photo : ISO 200, Ouverture entre 1.8 et 2.8. Je ne monte jamais au-dessus sauf dans le cadre de prestations où on me demande une image moins floue.

J’ai toujours préféré le modelé qu’engendre le flou. Les photos trop nettes sont trop descriptives et je les trouve beaucoup moins gourmandes.

L’étape suivante consiste à me placer différemment devant ma scène afin de réaliser différentes prises de vues : Des vues globales, des vues plus rapprochées, des vues à pic, des vues frontales…Plus vous vous éloignez, et plus vous aurez une vision globale de votre scène. Plus vous vous rapprochez et plus vous plongerez votre spectateur au cœur de la recette.

Je bouge souvent les éléments de l’arrière-plan pour les inclure, ou non, dans mon cadrage. Je modifie également le positionnement et l’emplacement de mon plat principal.

Lorsqu’on photographie un plat, on a souvent envie de le montrer en entier. Mais il y a une erreur que je remarque souvent et qu’il faut éviter : le coincer entre les bords de la photo comme sur la première photo ci-dessous. Cela donne une sensation d’étouffement très désagréable.

À cela, deux solutions sont possibles :

– Coupez nettement un ou deux côté(s) (cadrage en coin) du plat en vous approchant pour cadrer franchement un côté et laisser de l’espace au côté opposé (Deuxième photo).

– Laissez de l’espace sur les côtés du plat en vous reculant ou en passant d’un cadrage vertical à un cadrage horizontal (ou vice-versa), comme sur la troisième photo.

Sur mes exemples, mon plat est placé bien droit. Mais j’ai tendance à préférer positionner mes plats en biais pour donner du dynamisme. Tout cela dépend de la forme et de la taille du plat en question.

Étape 4 : Orienter la lumière – 2ème partie

Sur cette photo, voici ma deuxième manière d’orienter la lumière : en contre-jour. Mes planches étant sur une table, je peux facilement la tourner pour orienter la lumière plus ou moins en arrière-plan.

Tout en tournant la scène, j’observe comment la lumière modèle ma scène, avant de décider de l’angle à garder.

Voyez sur ma photo, j’utilise mon réflecteur même en contre-jour. Je le place en biais afin qu’il puisse réfléchir la lumière tout en me laissant la place de photographier.

Étape 5 : Prises de vue et changement du stylisme culinaire

Je poursuis avec cette nouvelle lumière mes prises de vue en variant toujours mes vues.

Lorsque j’estime avoir suffisamment photographié mon plat, je décide de changer de stylisme et de découper la tortilla pour montrer l’intérieur et le présenter en version individuelle.

Je place mes carrés de tortilla sur une assiette, avec couverts et verre de vin (voici son utilité). Je place également dans l’assiette un petit ramequin, toujours avec mes oignons rouges et mon persil. Le plat est dorénavant placé en arrière-plan

Étape 6 : Orienter la lumière – dernière partie

Pour la dernière fois, je modifie de nouveau l’emplacement de ma scène en la remettant parallèle à la lumière mais cette fois-ci, je place un fond vertical, une planche de médium, qui servira de mur sur mes prochains clichés.

Étape 7 : Prises de vue finales

Avec un fond uni, je peux me placer perpendiculairement à ma scène et photographier mes carrés de tortilla pour une photo de coupe (photo de gauche). Le fond apporte une couleur supplémentaire à la photo. Attention aux mariages des couleurs.

Pour finir, je coupe un morceau de tortilla que je place sur une fourchette. Cette photographie donne l’impression au spectateur d’être à table (photo de droite). Lorsque vous avez terminé les photos du plat entier, il ne faut pas hésiter à trancher, plonger une cuillère, piquer une part sur une fourchette etc., pour donner plus de vie à la scène et en montrer davantage au spectateur.

Je vous donnerais un dernier conseil de prises de vue. Pensez à faire des mises au point plus originales. C’est parfois agréable de faire une mise au point différente sur un élément secondaire, plongeant le sujet principal dans le flou. Et malgré ce flou, on arrive à lire le carré de tortilla entamé.

Étape 8 : Vérification sur ordinateur et post-traitement

Maintenant que les clichés sont réalisés, je procède à la vérification des photos sur mon ordinateur avant de tout ranger.

Après le tri et la sélection des photos que je garderai pour mon blog, je m’occupe de toute la partie post-traitement. Je viens généralement apporter de la luminosité, rééquilibrer la balance des blancs et la colorimétrie, ajouter un peu de contraste. J’utilise pour cela deux logiciels : Digital Photo Professional (logiciel vendu avec mon appareil photo) qui me permet de gérer mes RAW et de les enregistrer en JPEG, et Photoshop pour les dernières petites retouches sur les fichiers JPEG.

Étape 9 : Nettoyage, lavage et rangement !

L’étape la moins drôle ! Et encore moins drôle quand on ne possède pas de lave-vaisselle. 😀 Courage !

Et pour terminer cet article, j’ai envie partager avec vous cette recette de tortilla aux pommes de terre et épices tandoori. 🙂

Bon appétit et belles photos à tous !

Pour 4 personnes (moule carré de 22 cm) :

10 œufs
5 pommes de terre à chair ferme, de taille moyenne
De la ciboulette
1 cc légèrement bombée d’épices tandoori en poudre
10 cl de lait
Sel

1- Déposez les pommes de terre dans une casserole remplie d’eau et démarrez la cuisson à froid.

2- Laissez cuire pendant 30 min (le temps de cuisson dépend de vos pommes de terre, testez la cuisson en piquant avec un couteau).

3- Égouttez et laissez tiédir avant de les éplucher.

4- Coupez-les en morceaux.

5- Cassez les œufs dans un saladier.

6- Ajoutez la ciboulette, le lait, le tandoori et le sel.

7- Fouettez la préparation.

8- Ajoutez les pommes de terre et versez dans un moule carré de 22 cm de côté.

9- Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 25 min.

10- Laissez tiédir légèrement avant de découper et de servir avec une salade verte.

Chef Nini

Sous le pseudonyme chefNini, Virginie anime depuis février 2008 un blog culinaire du même nom. Elle y propose ses créations, ses inspirations et ses conseils au travers d’articles pédagogiques. Autodidacte et passionnée, elle décide de quitter son métier de développeur web pour se consacrer exclusivement à son blog. En septembre 2011, elle devient auto-entrepreneur pour proposer ses services de créatrice, photographe et rédactrice culinaire. Elle est également l’auteure d’un livre sur la photo culinaire, sorti aux éditions Pearson.

Blog : http://www.chefnini.com/ Portfolio : http://portfolio.chefnini.com/ Facebook : http://www.facebook.com/chefNini/ Twitter : https://twitter.com/chefNini

 

 

 

 

 

 

 

 

Top
Nos marques