04.06.2014

Voyager Hors Saison

04.06.2014

Voyager Hors Saison

Découvrir Venise en hiver.

Venise

Encore quelques semaines avant les vacances d’été, alors, pour vous donner envie de faire plus de photos pendant vos séjours, nous allons parler photos de voyage en ce mois de juin. Merci à l’équipe Manfrotto pour l’invitation !
Pour bien commencer partons hors saison, une façon de mieux voyager qui combine de nombreux avantages.
Tout d’abord au niveau budget : le prix de transport est meilleur marché et pour l’hébergement, on peut par exemple négocier un surclassement dans un hôtel… une sublime suite à la place d’une chambre standard cela fait toujours plaisir !
Ensuite, si comme moi vous aimez vous balader et prendre des photos, quand les touristes sont rentrés chez eux, c’est le paradis ! Tout l’espace et le temps de s’amuser!

Venise

C’est dans cette optique d’un voyage hors saison que je suis partie 3 jours à Venise au début du mois de décembre dernier. Venise est l’exemple type de la destination photographiée des milliards de fois. Déjà au 18ème siècle elle était déclarée Capitale des peintres védutistes. La veduta était une sorte d’ancêtre de la carte postale, ou de la photo souvenir, peinte par des maîtres comme Canaletto ou Guardi. J’admire beaucoup ce style et en même temps je voulais faire voir autre chose ou faire voir Venise d’une autre façon. En partant en décembre je sentais que les couleurs, les paysages allaient être différents de ceux que l’on voit habituellement sur les blogs ou les magazines.
J’ai tout de suite senti que l’humidité, le brouillard était ce qui allait le mieux à cette ville d’eau. Point de non-retour : Venises c’est l’hiver, basta !
Le décor était posé : l’eau qui suinte, le bruits des gouttes partout dans les ruelles, San Marco paisible, les quais della Dogana solitaires, le grand canal comme une rivière abandonnée. J’ai donc essayé de prendre cette atmosphère de bruits étouffés en photo. notamment en me baladant près de la lagune tôt le matin sous le brouillard ou de me perdre dans le quartier de Fondamente Nuove perdu dans la brume.

Venise

2 conseils pour des photos plus personnelles

– Ne pas hésiter à se lever tôt. Pour la lumière mais aussi pour les scènes de vie différentes, pour photographier le calme.

– Se perdre… Je pars souvent sans carte, je marche, je clique dès que je vois quelque chose d’intéressant et Venise est vraiment une des plus belles façons de se perdre. Un labyrinthe avec de belles rencontres à chaque coin.

Venise

Que faire à Venise, 2 adresses

– Un café en terrasse à Venise

Venise

Un dimanche matin frileux, je passe la Punta della Dogana, je longe les quais et je m’arrête sur cette terrasse coincée entre l’arrêt du vaporetto Zattere et l’église San Gesuati. Le bar est animé, la machine espresso marche à plein régime, les tasses s’entrechoquent et ça discute, ça gesticule à la sortie de la messe mais je suis la seule en terrasse… La touriste qui, peut importe le froid, veut profiter de la vue sur la lagune ! Philippe Sollers vient souvent ici, me murmure le serveur quand, à mon accent, il devine que je suis française. Il adore ce quartier, il me dit. Les romanciers aiment tant Venise. Les touristes aussi.

– Un musée : Le Guggenheim Venise

Je me suis trouvé une jolie pièce avec aux murs des peintures de Peggyn Vail, la fille de Mme Peggy Guggenheim, une artiste un peu abandonnée par sa mère qui lui préférait Venise ! Je sorts sur le perron, comme Peggy devait le faire devant son curieux Palais Vénier. Fière de son palais sans étage, reflet singulier au milieu de cette collection de palais de style renaissance ou gothique qui longent le canal. Près du cavalier en bronze, j’attends Somerset Maugham mais finalement ce sont des touristes asiatiques en vaporetto qui me prennent  en photo devant mon palazzo sous la brume. Je comprends la fascination pour cette ville avec cette vue hypnotisante. Je me prends même à faire mon premier, et unique, selfie que j’envoie immédiatement à mon mari !

Venise

« Jour après jour on se sent obligé de quitter la terre ferme pour admirer le lever du soleil ou le reflet du palais sur le canal. Ces reflets sont comme des peintures, bien plus belles que n’importe quel tableau des plus grands maitres. » P Guggenheim

Catherine Abhervé 

Depuis 2009 Vagabondes.fr met en avant les destinations européennes. Catherine est une inconditionnelle du voyage court, 3 jours, c’est le temps qu’il lui faut pour savoir si
elle veut revenir, prolonger l’histoire, une sorte de speed-dating avec une ville, une région. C’est le temps d’attraper une ambiance, des couleurs, le temps juste d’avoir tous les sens en éveil, le temps de la curiosité.
C’est ce qu’elle tente d’écrire une fois rentrée, écrire ses impressions de voyage, avec un focus sur l’art et les beaux hôtels.

Top
Nos marques