27.08.2014

Tout par moi-même.

27.08.2014

Tout par moi-même.

J’utilise toujours les formats de papier A2 ou A3 pour mes photos et mes illustrations. Je me sers également de feutres noirs d’épaisseurs de traits diverses ainsi que d’objets de toutes sortes, dénichés dans le jardin, la cuisine, la chambre des enfants ou dans tout autre endroit propice à l’inspiration. Mais pour associer une idée à tous ces éléments et en faire une photo digne d’être publiée, j’ai recours à plusieurs apps installées sur mon téléphone portable.

C’est par hasard que j’ai découvert l’app 6×6, il y a de cela plusieurs mois. Il s’agit d’une app d’appareil photo simple et claire, conçue pour rappeler aux utilisateurs les appareils photo d’autrefois, avec leur moyen format 6 x 6. Toutes mes photos Spielkkind sont créées grâce à cette app, non seulement parce que j’apprécie particulièrement la qualité d’image pour ce type de photos mais aussi parce que l’app est extrêmement facile d’utilisation. Cette app offre la possibilité de modifier deux paramètres uniquement : le point de mesure de l’éclairage et celui de mise au point de la photo. Cela peut être fait par un simple mouvement de balayage sur l’écran. Le seul inconvénient, c’est que l’app ne propose aucun lien direct vers le dossier de photos, ce qui signifie qu’il faut passer au dossier de photos général si l’on souhaite voir une photo de façon détaillée ou en comparer deux.

Ensuite, il y a Snapseed, une app de retouche photo dotée de nombreuses fonctions, filtres et options de retouche. En ce qui me concerne, une seule fonctionnalité a son importance : le réglage d’image. C’est avec cette fonctionnalité que je retouche la luminosité, l’atmosphère, le contraste, la saturation, les ombres et la chaleur de mes photos. Pour ce qui est des détails de la retouche, c’est à vous de décider en fonction de vos goûts et de votre expérience. Pour ma part, il s’agit en général de modifications minimes de la luminosité, du contraste et de la saturation, de façon à mettre en valeur une impression visuelle particulière.

À proprement parler, on pourrait considérer la photo terminée à ce stade. J’ai cependant appris – au gré de désagréables vols de mes images – à y insérer un filigrane avant publication. C’est pour cette raison que je modifie ma photo terminée avec une troisième app, EZy Watermark, qui permet d’ajouter des filigranes ou des symboles de copyright. J’ai enregistré mon logo Spielkkind dans l’app, dans deux versions de couleur, et je peux en seulement quelques manipulations les y apposer et les placer sur ma photo.

Je procède à peu près de cette façon avec toutes mes photos. J’ai adapté les apps et leurs paramètres à mes besoins et j’ai compris ce qui fonctionne pour moi, et ce qui ne marche pas. J’aimerais parfois disposer d’un meilleur appareil photo, car quelquefois l’iPhone 4s ne suffit pas pour ce que je veux faire et pose des problèmes en cas d’éclairage complexe, à savoir avec la balance de blancs. Cependant, m’équiper d’un type d’appareil photo différent ou d’outils informatiques de retouche photo plus poussés est pour moi hors de question. Car je préfère tout faire par moi-même.

Kerstin Hiestermann
Professeur, illustrateur et photographe à Hanovre, en Allemagne

http://spielkkind.de
http://installer.com/SPIELKKIND
http://facebook.com/spielkkind
http://twitter.com/spielkkind

Top
Nos marques