04.06.2015

6 ERREURS À ÉVITER POUR PHOTOGRAPHIER LES PAYSAGES

04.06.2015

6 ERREURS À ÉVITER POUR PHOTOGRAPHIER LES PAYSAGES

COUVERTURE

Qui n’a jamais pris une photo d’un paysage ? Après tout, il s’agit d’une technique photographique n’exigeant aucun équipement sophistiqué.

Il vous suffit d’un appareil sans miroir ou reflex, même un qui soit bon marché, et d’un bon trépied (Manfrotto® propose une large gamme de solutions pour tous les goûts et tous les budgets), et vous voilà déjà pratiquement prêt.

Bon… ce n’est pas tout à fait la vérité, n’est-ce pas ? Particulièrement lorsque vous regardez les résultats. Vous n’êtes pas satisfait du résultat, particulièrement lorsque vous les comparez à ceux pris par certains photographes qui publient en ligne sur 500px ou Flickr.

Il suffit de peu, et vous finissez par penser que vous devez visiter des pays exotiques pour prendre de belles photos de paysages. Mais c’est une erreur.

En réalité, vous faites sans doute l’une des six erreurs que pratiquement tout le monde fait. Bien entendu, il n’existe pas de formule magique ; il vous faudra consacrer du temps à peaufiner votre technique, mais une fois que vous aurez saisi où se trouve le problème, il sera à coup sûr plus facile de trouver les meilleures solutions pour éviter qu’il ne se reproduise.

Voici les six erreurs que vous faites ou que vous risquez de faire :

1) VOUS PRENEZ DES PHOTOS DE PAYSAGES AU MAUVAIS MOMENT

Gondole sur la mer

Il s’agit certainement de la principale erreur que font les gens. Vous sortez votre appareil pour photographier le paysage au mauvais moment de la journée, par exemple en fin de matinée ou en début d’après-midi d’une belle journée ensoleillée.

Ce n’est pas une vérité absolue, mais un soleil intense lors d’un après-midi d’été ne constitue sûrement pas ce qu’il y a de mieux en termes de conditions lumineuses pour la photographie de paysage : la lumière est trop intense et les contrastes sont trop forts pour pouvoir les gérer, particulièrement pour les appareils numériques modernes.

Évitez ces moments du jour et consacrez-vous à prendre des photos de paysages lors des premières heures, au lever ou au coucher du soleil. Vous serez étonné vous-même par la qualité des résultats que vous obtiendrez. Une petite astuce qui améliorera tout de suite la qualité de vos images.

2) VOS IMAGES N’ONT PAS DE SUJET ÉVIDENT

Bateau à Venise (noir et blanc)

Lorsque vous vous retrouvez devant quelque chose de spectaculaire, tel qu’un paysage à couper le souffle, il est facile de faire l’erreur de prendre une photo généralement banale. Probablement submergé par l’émotion du moment, vous finissez par prendre une photo n’ayant pas de sens pour l’observateur parce qu’elle n’a pas de sujet évident.

S’il vous arrive de vous trouver dans cette situation, comptez jusqu’à dix avant de prendre la photo, et avant de saisir l’appareil, posez-vous la question suivante : ” Qu’est-ce qui a attiré mon attention ? “.Si vous pouvez répondre à cette question, vous avez la solution pour réaliser une photo de paysage faisant son effet.

Une fois que vous avez identifié le sujet principal de la scène, vous pouvez trouver la meilleure solution de composition en fonction de l’objectif que vous utilisez.

3) VOUS N’AVEZ PAS DE SUJET EN GROS PLAN

Voie de fossiles

Certains paysages, même s’ils sont fabuleux, n’ont pas forcément un sujet réel évident. La beauté est créée par une multitude de combinaisons pouvant être difficiles à capturer avec un appareil.

Lorsque une situation est ainsi bloquée, la solution peut être trouvée en cherchant des éléments, tels que des fleurs ou des rochers, à inclure dans le gros plan.

4) COMPOSITION INEFFICACE

Cadenas sur un pont à Venise

Si vous avez la chance de visiter des endroits extraordinaires et très photographiés, il est facile, voire attendu, que vous finissiez par prendre une photo qui a déjà été faite un millier de fois et qui est tellement identique à toutes les autres qu’elle en est ennuyeuse.

Alors, que faire ? Vous regardez l’endroit où tous les autres photographes se placent et vous évitez de prendre une énième photo depuis ce point. Au lieu de gâcher votre temps à prendre la même photo que tout le monde, explorez un peu le lieu et cherchez des perspectives et points de vue différents. C’est seulement lorsque vous avez fait cela que vous prenez votre appareil et que vous prenez quelques clichés originaux et uniques.

5) LES IMAGES SONT TROP CONTRASTÉES

Vue panoramique de la côte avec un ciel nuageux en arrière-plan.

Les appareils photo numériques ont une limite importante : l’étroite gamme dynamique. Sans entrer dans des explications détaillées, il vous suffit de savoir que la majorité des photos de paysages impliquent une différence importante en luminosité entre le sujet en gros plan, ou la partie la plus basse de la photo, et le ciel.

C’est une situation tout à fait normale mais qui rend difficile de prendre de ” belles ” photos avec un appareil numérique. La réponse n’est pas d’acheter un nouvel appareil photo, meilleur, ni de passer des heures sur votre ordinateur à faire des retouches, en essayant d’éclaircir les zones sombres et d’obscurcir le ciel (technique aussi connue sous l’acronyme de HDR, High Dynamic Range). En réalité, il vous suffit d’un filtre gradué de densité neutre.

Le filtre passe graduellement de très sombre sur un côté (comme des lunettes de soleil) à totalement transparent sur l’autre, d’où le nom de ” gradué “.

Il est placé sur l’objectif et réglé pour obscurcir le ciel trop lumineux, rendant possible d’obtenir une image à la fois spectaculaire et très naturelle.

Il existe différents types de ce filtre, différant en intensité sur le côté sombre et en finesse de transition entre ce côté et le côté transparent.

6) PEUR D’AUGMENTER LE NOMBRE D’ISO

Fontaine la nuit

Si vous avez suivi un cours de photographie, il y a de grandes chances que l’on vous ait enseigné, parmi de nombreuses choses, qu’il vaut toujours mieux avoir un faible nombre d’ISO afin d’éviter le bruit numérique. Vous serez donc sans doute surpris d’apprendre que dans le cas de la photographie de paysage il vous faudra augmenter le nombre d’ISO.

La raison est simple : lorsque vous photographiez des paysages, une des premières règles que vous apprenez en général est de beaucoup fermer l’ouverture. Une ouverture de f/11 ou f/16 est standard pour obtenir une bonne profondeur de champ.

Le problème est qu’un nombre d’ISO faible, combiné à une telle ouverture, peut signifier qu’il vous faudra prendre des photos avec des vitesses d’obturation vraiment longues, allant parfois jusqu’à dix secondes, en plein jour. Il est vrai que l’appareil est sur un trépied, mais avec des vitesses d’obturation si longues, il est probable que vos images se trouveront dépourvues de détails, à cause des micro-mouvements des arbres et des nuages lors de l’exposition.

Pour cette raison, il est recommandé que vous n’ayez pas peur de porter à 400 le nombre d’ISO ( ou même jusqu’à 800 dans de nombreux cas).

CONCLUSION

La photographie de paysages est un sujet impossible à couvrir en un seul article, mais en suivant ces six suggestions vous serez déjà certain d’avoir de meilleurs résultats. Alors, qu’attendez-vous donc ? Allez-vous rester ici, face à votre ordinateur, ou sortir avec votre appareil ?

Alessio Furlan

Photographe indépendant, formateur photo, auteur et bloggeur.

Site Web : www.alessiofurlan.com
Blog : www.tecnicafotografica.net
Facebook : https://www.facebook.com/alessiofurlan.fotografo
Twitter : https://twitter.com/alessiofurlanph
Instagram : https://instagram.com/alessiofurlanph/
Flickr : https://www.flickr.com/photos/alessiofurlanph/

Top
Nos marques