13.07.2015

Mon expérience avec Manfrotto BeFree

13.07.2015

Mon expérience avec Manfrotto BeFree

Parmi tous les accessoires essentiels qu’un photographe doit avoir, le trépied est à coup sûr le plus important. C’est un outil très important parce qu’il vous permet d’affronter un grand nombre de problèmes et de situations ne pouvant pas être réglés lors de la post-production.

Je n’ai pas toujours été au courant de ce fait ; je l’ai compris au fil du temps et lors de mon parcours m’ayant transformé de photographe amateur en professionnel.

Mais le moment de vérité a eu lieu lors d’une aventure vécue avec quelques amis il y a quelques années, durant une excursion en montagne pendant un week-end.

photo_introduction

Lors de cette aventure, même si cela n’avait rien à voir avec la photographie, j’ai appris la différence qu’il pouvait y avoir à marcher avec un équipement léger et compact. A partir de ce moment-là, j’ai toujours voulu utiliser et rechercher un équipement photographique simple, confortable et pratique à porter.

Le passage à un appareil photo sans miroir et le choix d’un trépied léger et compact furent les premières habitudes que j’adoptai dès que j’en ai eu la possibilité, et à cause de cela j’ai été immédiatement attiré vers la gamme de trépieds BeFree de Manfrotto®.

Sans hésitation, j’ai choisi d’essayer un trépied de la série Carbon, car je pense qu’il ne peut y avoir de prétexte financier lorsqu’on considère que le poids de cet équipement et la fatigue physique sont vos pires ennemis pendant une excursion, ou même simplement une marche. 

PREMIÈRES IMPRESSIONS

photo_0

Je crois fermement aux premières impressions. Je pense qu’elles sont cruciales pour la mise en place de bonnes relations, y compris avec les outils que vous choisissez pour le travail que vous faites.

Une fois hors de son emballage, j’ai trouvé le trépied BeFree dans un sachet protecteur d’une matière de haute qualité, accompagné d’une bandoulière d’épaule suffisamment large et résistante pour un transport aisé (même si vous pouvez l’attacher directement à votre sac). Les instructions d’utilisation sont aussi incluses ainsi qu’une clé pour resserrer les vis. Tout ce qu’il vous faut. 

ESTHÉTIQUE ET DESIGN

Il s’agit certainement d’un trépied moderne, et cela se voit. Sa fabrication et son assemblage sont standards par rapport aux trépieds que nous avons l’habitude de voir et d’imaginer.

La pièce entre la tête et les pieds est totalement différente de ce que l’on rencontre normalement, le trépied demandant moins d’espace pour être replié.

photo_1

La tête est formée pour permettre aux pieds de se fermer en aussi peu d’espace que possible, une caractéristique qui optimise la fonctionnalité précédente. Une autre caractéristique de la tête est la plaque de montage sûre pour l’appareil photo.

Monter et détacher un appareil photo est un peu difficile, si ce n’est impossible, avec une seule main. Vous devez vous rappeler toutefois que cette restriction ne sert qu’à mieux sécuriser notre équipement et éviter qu’il se détache par erreur ou distraction.

photo_2

Il n’y a rien de particulièrement innovant à propos de l’extension du pied, il utilise le système télescopique habituel. Les pieds comportent toutefois un aspect innovant : le système de verrouillage et de déverrouillage des trois extensions est totalement nouveau et vous permet d’activer l’ensemble des trois d’un seul coup et d’une seule main. Pour un trépied de voyage, il s’agit certainement d’un bonus.

photo_3

Ce qui m’a toutefois surpris (c’est pourquoi je l’ai gardé pour la fin), c’est le système de joint utilisé pour régler l’ouverture des pieds. Manfrotto® a totalement réinventé la façon dont cela fonctionne, et ce trépied BeFree brise complètement le moule auquel j’étais habitué.

photo_4

Son système de réglage vous permet de déverrouiller les joints des pieds et de régler en un rien de temps leur ouverture, même d’une seule main. Ce système, s’il est d’un côté absolument novateur, ne vous propose que trois réglages d’inclinaison (ou d’ouverture), ce qui après un examen rapide et superficiel, peut paraître contraignant.

En réalité, particulièrement pour l’utilisation prévue du trépied, ces trois paramètres sont les plus efficaces et répondent à tous les besoins, en plus de le rendre extrêmement pratique à utiliser. 

TEST DE TERRAIN

Ce trépied, comme vous pouvez le déduire du nom BeFree, a un objectif précis ; mais je voulais aussi l’essayer dans un contexte totalement différent.

Excursion

photo_5

Je participe à un projet dans les collines de Cansiglio, je ne pouvais donc manquer l’occasion d’utiliser mon trépied lors de l’un de mes voyages. J’ai accroché facilement et confortablement à mon trépied à mon sac à dos, et sa légèreté caractéristique m’a permis de le porter sans avoir l’impression d’un déséquilibre ni d’un poids mort sur mes épaules.

Dans ce contexte, ce trépied est à son meilleur niveau : il est suffisamment robuste pour être porté sans difficultés, il peut être réglé rapidement pour s’adapter au terrain, et si vous devez le déplacer lorsqu’il est ouvert, vous pouvez le faire d’une seule main. 

Urbain (rue)

Avez-vous besoin d’un trépied pour prendre des photos dans des environnements urbains ? Bien sûr ! Les raisons sont expliquées dans un autre article.

Ce contexte est très similaire à celui d’une excursion, sauf que dans ce cas ce sont les dimensions discrètes du trépied BeFree qui le rendent si efficace. N’est-ce pas ennuyeux lorsque vous commencez à prendre des photos et que les gens s’arrêtent pour vous regarder ? Vu que ce trépied peut être mis en place et fermé facilement et rapidement, outre le fait qu’il est léger et petit, il est facile de ne pas se faire remarquer et de prendre des photos réellement intéressantes dans un anonymat total. 

Studio / Nature morte

C’est la meilleure partie. J’ai du réaliser des tests photo pour certains produits et je me suis demandé si le BeFree pouvait bien fonctionner dans ce contexte. J’ai donc décidé de l’essayer.

La situation est très simple :

  • produits situés dans une table lumineuse
  • une tête de flash de chaque côté
  • appareil photo directement face au sujet, monté sur le trépied

Dans de tels contextes, il est important que l’appareil photo reste fermement fixé sur le trépied et qu’il n’y ait pas de mouvement entre un cliché et un autre. Souvent, plusieurs photos sont prises du sujet, puis les différentes sources de lumière sont combinées et ce serait désastreux s’il y avait de micro-mouvements entre un cliché et un autre.

Malgré toutes ces contraintes, le trépied a très bien fonctionné dans ce contexte. Ce n’est pas son terrain d’utilisation, pour deux raisons principales :

  • il est très léger et cela signifie que vous ne pouvez être totalement sûr qu’il restera exactement dans la même position. Pour être clair…. ce n’est pas qu’il bouge tout seul, mais lorsqu’un trépied est si léger, il suffit de la moindre chiquenaude pour qu’il bouge de quelques millimètres. En terrain ouvert ou sur la route, le trépied accroche le sol ou le goudron rugueux, mais un sol de studio est souvent très lisse.
  • ce trépied n’atteint pas une grande hauteur, et j’ai donc du le déployer au maximum afin d’obtenir des cadrages intéressants dans ce contexte. Ce n’est pas idéal, car un trépied complètement déployé offre prise aux micro-vibrations. Ceci dit, toutefois, les résultats que j’ai obtenu ont été très satisfaisants. 

QUI DEVRAIT L’UTILISER ?

Il n’y a rien de tel qu’un trépied universel. Si vous voulez photographier en utilisant les méthodes correctes et les meilleurs accessoires, vous devez savoir que le trépied aussi doit être choisi avec soin et en fonction exclusivement de votre type personnel de photographie.

Ce trépied Manfrotto® BeFree est la solution idéale si vous êtes un photographe appartenant aux catégories suivantes :

  • vous aimez voyager léger
  • vous utilisez un appareil photo sans miroir
  • vous voulez des outils souples
  • vous ne voulez pas avoir l’impression que les gens vous regardent 

CONCLUSIONS

Le trépied Manfrotto® BeFree n’est pas le premier de ce type que j’ai utilisé ; j’ai déjà essayé des trépieds semblables d’autres marques. J’ai néanmoins été agréablement surpris par ce modèle pour ses caractéristiques innovatrices.

La surprise n’a pas tellement été au niveau des fonctionnalités, car tous les trépieds respectent plus ou moins les caractéristiques et objectifs pour lesquels ils ont été conçus, mais plutôt au niveau de la manière dont Manfrotto® a pu moderniser et développer avec des innovations techniques un accessoire qui, tout considéré, était resté le même pendant des décennies.

Alessio Furlan

Photographe freelance, enseignant en photographie, auteur et blogger.

Site Web : www.alessiofurlan.com
Blog : www.tecnicafotografica.net
Facebook : https://www.facebook.com/alessiofurlan.fotografo
Twitter : https://twitter.com/alessiofurlanph
Instagram : https://instagram.com/alessiofurlanph/
Flickr : https://www.flickr.com/photos/alessiofurlanph/

Top
Nos marques