21.10.2015

Photographier avec un portable dans les cimetières

21.10.2015

Photographier avec un portable dans les cimetières

Photo 1

Si vous aimez les sculptures et l’architecture des lieux solennels et quelque peu décomposés, les cimetières sont en fait une excellence source de sujets photographiques pour vous.

Les monuments funéraires, les chapelles, les cryptes et même la nature (les plantes et les animaux), fournissent une inspiration originale et souvent précieuse.

La première fois que j’ai pris des photos dans un cimetière, cela s’est fait par hasard. J’avais du temps libre, un cimetière proche et mon iPhone dans ma poche… mais après cette première visite, les cimetières sont devenus un choix fréquent d’emplacement pour mes séances photos. Je planifie souvent mes séances après avoir fait un peu de recherches, et lorsque je passe à côté d’un cimetière rural je m’arrête pratiquement toujours pour le visiter et voir si je peux trouver un “trésor” photographique.

La photo d’ouverture de cette publication est l’une de mes premières du cimetière Monumental de Turin, prise le long du mur nord de la cinquième extension.

La photo a été prise avec un iPhone 3GS utilisant l’application Pro HDR, ensuite retouchée en utilisant Snapseed et Modern Grunge.

Sculpture

Quels sont les trésors que je recherche ? Mes sujets favoris sont des sculptures funéraires, en particulier celles provoquant de fortes réactions émotives telles que celle sur cette photo, prise au cimetière Rakowicki à Cracovie.

Photo 2

La photo a été prise avec un iPhone 6 utilisant l’application ProCamera, ensuite retouchée en utilisant Snapseed et Formulas.

Le cliché incliné, latéral, renforce l’effet dramatique de la pose du personnage.

Lorsque je prends des photos d’une statue, je prends la décision de base de dépeindre le sujet objectivement,effectuant alors un cliché respectant les proportions et la perspective, ou d’opter pour un cliché “empathique”, capturant les émotions exprimées comme s’il s’agissait du cliché authentique d’une personne réelle. Je choisis pratiquement toujours cette deuxième approche.

Photo 3

Les cimetières les plus photogéniques sont en général très anciens. C’est même mieux s’ils ne sont pas parfaits mais plutôt abandonnés et négligés. Les tombes abandonnées (affichant parfois un panneau de l’administration du cimetière annonçant son démantèlement suite à la fin de la concession) constituent en effet souvent des sujets fascinants, tels que cette statue d’une fillette petit à petit étouffée par des ronces dans le cimetière de Novara.

La photo a été prise avec un iPhone 5s utilisant l’application ProCamera, puis retouchée en utilisant Snapseed et Stackables.

L’éclairage

La photo ci-dessus a été prise un jour où le soleil était totalement obscurci derrière une couverture de nuages. Bien que la lumière solaire soit généralement considérée comme un atout en photographie, la lumière uniforme, diffuse et blanche d’un ciel couvert est souvent idéale à la fois pour illuminer une statue et pour exprimer l’atmosphère sous-jacente.

Les cimetières possèdent, du moins pour moi, un peu d’ambiance gothique, et une journée belle et ensoleillée n’est pas le contexte le plus représentatif à utiliser.

Photo 4

Aussi, lorsque je me retrouvais en train de prendre des photos du cimetière marin à Sète, dans le sud de la France, lors d’une journée brillamment ensoleillée, avec un ciel d’azur et un arrière-plan de mer bleue remplie de bateaux à voile, j’ai du effectuer des modifications radicales, sous exposant le cliché et utilisant des retouches pour obtenir l’effet de nuit américaine que vous pouvez voir sur l’image ci-dessus.

Prise avec un iPhone 5s, ProCamera, et retouchée en utilisant Snapseed et TinType, une app non disponible dans l’App Store.

Photo 5

Sur cette photo je contredis toutefois ce qui est dit ci-dessus et je tire parti de la lumière dorée du coucher de soleil pour ce jeu d’ombres sur un haut-relief du cimetière Monumental de Turin.

Prise avec un iPhone 4s et ProHDR, retouchée en utilisant Snapseed, Modern Grunge et Phototoaster

De nombreux cimetières ont des cryptes à peine éclairées et des zones souterraines qui ne sont pas moins intéressantes que les choses se trouvant au niveau du sol. Afin de ne pas rater des clichés de celles-ci, assurez-vous d’avoir un trépied et une coque d’iPhone avec attache pour trépied, tels que le Manfrotto Klyp+. Une lumière DEL portable peut aussi s’avérer très utile, telle que la Manfrotto Lumie

Photo 6

Cette photo des cryptes dans le cimetière Monumental de Turin a été prise avec un iPhone 5s, ProCamera, et retouchée en utilisant Snapseed.

Les habitants du cimetière

Photo 7

Je pense qu’il est de mauvais goût de photographier les gens dans un cimetière, à la fois en termes du respect de la confidentialité des étrangers, et pour une question de bon goût dans le cas de l’utilisation de modèles. Il y a toutefois d’autres créatures vivantes qui s’intègrent très bien, telles que le corbeau sur cette photo et le chat sur celle ci-dessous.

Le corbeau a été photographié avec un iPhone 5s et retouché en utilisant Snapseed et Decim8.

Photo 8

Cette photo a été prise avec un iPhone 3gs et Pro HDR, puis retouchée en utilisant Pic Grunger et Phototoaster.

Les objets

Photo 9

Vous trouvez souvent dans les cimetières, empilés en grandes quantités, des objets communément ou non communément trouvés, pouvant devenir des sujets d’intérêt, tels que ces arrosoirs dans le petit cimetière de Robecco sul Naviglio.

Prise avec un iPhone 6 et ProCamera, retouchée en utilisant Snapseed et Stackables.

Photo 10

Il est toujours utile de visiter les “coulisses” dans tout cimetière, vous pourriez y faire des découvertes intéressantes telles que ce dépôt d’échelles d’accès aux tombes.

Prise avec un iPhone 6 et Procamera, retouchée en utilisant Snapseed et Stackables. 

Photographie de cimetières

Voici en conclusion quelques conseils créatifs et pratiques pour la photographie de cimetières :

  • Contrairement à ce que peuvent penser les gens, les cimetières ne sont pas des endroits publics et la majorité des tombes sont privées. Avant de commencer à prendre des photos dans un cimetière, allez en ligne ou appelez le numéro d’information pour connaître les règles concernant la photographie. Il peut s’avérer nécessaire d’obtenir une autorisation ou il peut y avoir des jours précis de la semaine pour photographier.
  • Le noir et blanc fonctionne vraiment bien et sinon, il vaut mieux utiliser des couleurs de faible intensité.
  • Il vous faudra un trépied et un éclairage LED pour les cryptes.
  • Vous trouvez souvent des motifs et des répétitions d’objets dans les cimetières, des lignes de croix, des marches, des chapelles, que vous pouvez utiliser de manière bénéfique pour la composition photographique.
  • Certains cimetières sont vraiment grands : n’oubliez pas l’heure de fermeture ou vous risquez de vous retrouver enfermé !

Davide Capponi

Davide Capponi est un manager et photographe sur portable, et il est passionné par le post-editing. Son travail a été exposé en Italie et à l’étranger, et publié dans des journaux et magazines italiens. Il est membre fondateur du New Era Museum http://neweramuseum.org/. Vous pouvez contacter Davide via son blog http://davidecapponi.com/, sur Instagram http://instagram.com/rubicorno/, sur Facebook https://www.facebook.com/davidecapponi.iphoneography et sur Twitter https://twitter.com/Rubicorno.

Top
Nos marques