16.07.2016

5 accessoires essentiels pour les aurores boréales

Rédigé par:
Donna Tzaneva

16.07.2016

5 accessoires essentiels pour les aurores boréales

Que ce soit la saison ou pas, les aurores boréales font toujours parler parmi les voyageurs acharnés et les photographes. Il y a tout simplement quelque chose d’absolument mythique à leur sujet qui vous attire au premier coup d’œil et qui, très honnêtement, ne vous abandonne jamais.

J’ai eu la chance de passer un hiver entier il y a deux ans en bravant le froid islandais, et bon… avec le froid viennent les aurores… Après deux mois de jours sans lumière et de flaques glacées, j’ai décidé que j’en avais terminé avec l’Islande et qu’il était temps de migrer vers des climats plus chauds… Ou c’est du moins ce que j’ai pensé, jusqu’à ce que j’achète un ticket aller simple vers cette petite île de paradis en avril.

AB

AB3

La saison des aurores boréales arrivait juste à sa fin et les chances de les surprendre à ce moment de l’année équivalaient à trouver une aiguille dans une botte de foin. Et bien, lors du deuxième jour suivant mon retour, après avoir conduit plus de 6 heures en cercle en montant et descendant les montagnes, nous les avons pourchassées et le résultat s’est révélé absolument captivant.

Lorsqu’on photographie dans des conditions défavorables, particulièrement sous un climat extrême, le matériel et les accessoires font toute la différence entre prendre une incroyable photo ou la rater : avoir le bon équipement ne fait bien sûr pas la photo, mais cela minimise la marge d’erreur qui jouera en votre faveur.

AB4

AB2

Voici 5 de mes incontournables lorsque je chasse les aurores boréales que ce soit en Islande ou n’importe où ailleurs dans le monde :

1.Appareil photo : même s’il est vrai que l’objectif est plus important que l’appareil lui-même, avoir un DSLR, qu’il soit d’entrée de gamme ou à plein cadre, est plus recommandé qu’utiliser un simple appareil où l’on vise et l’on appuie. Un DSLR vous permet d’accéder à certaines commandes et paramètres, essentiels pour la photographie d’aurores boréales, que les appareils simples ne possèdent tout simplement pas (ou sur lesquels ils se trouvent limités).

2.Trépied :  il s’agit là du graal sacré des clichés d’aurores boréales. Le trépied vous permet de prendre des photos en utilisant de longs temps d’exposition afin de saisir autant de lumière que possible dans le capteur sans compromettre l’intégrité du cliché lui-même et de stabiliser le cliché, en gardant ainsi à un degré minimal les tremblements (ou le flou). Je recommande le trépied Manfrotto Compact Action, car il est suffisamment lourd pour supporter un climat rude mais assez léger et compact pour le transporter partout avec vous.

3.Objectif : comme pour toute situation de faible éclairage, plus l’objectif est rapide mieux c’est. J’emporte toujours mon objectif 50 mm 1.4 et un grand angle plus important afin de prendre une plus grande quantité de paysage ( 11-16mm 2.8/ est idéal pour ces situations )

4.Sac à dos : je suis en général quelqu’un qui apprécie les sacs à dos, et cela est aussi vrai pour mes aventures photographiques en extérieur. Avoir cet espace supplémentaire que peuvent offrir les sacs à dos est particulièrement appréciable lorsque vous voulez emporter un ou deux pull-over de plus pour vous garder au chaud durant votre chasse. Un sac à dos de type imperméable de marche est idéal si vous êtes confronté à des conditions météo difficiles telles que la pluie et la neige. J’utilise le sac à dos appareil photo et ordinateur portable NX car le sac à dos lui-même est divisé en deux parties, l’une pour vos effets personnels et l’autre pour votre appareil et votre équipement. Bien que le sac soit complètement matelassé et offre suffisamment de sécurité pour transporter en toute sûreté du matériel photo et un ordinateur portable, je ne l’utiliserai pas dans de mauvaises conditions climatiques à cause de son manque d’imperméabilité.

5.Cartes mémoire : ceci peut être évident, mais photographier les aurores boréales demande beaucoup de tentatives et d’erreurs, ce qui signifie que vous utiliserez beaucoup plus d’espace que d’habitude. De plus, il est conseillé de photographier au format RAW pour pouvoir retoucher facilement ici et là de petits détails et conserver autant que possible la qualité de la photo.

AB5

 

Donna Tzaneva

Bulgare

Donna Tzaneva est une globe-trotteuse d’une vingtaine d’années née en Bulgarie, ayant grandi en Australie et résidant à présent en Islande. Après avoir terminé sa licence en Études équines, une grave blessure de cheval l’a obligé à abandonner sa carrière et à se reconvertir dans la photographie. Elle n’a pas arrêté depuis.

Top
Nos marques