15.09.2016

M42 : Encore et toujours d’actualité

Rédigé par:
Nicolas Beaumont

15.09.2016

M42 : Encore et toujours d’actualité

Avez-vous déjà entendu parlé des objectifs à monture M42 ? Derrière ce sigle qui peut paraître un peu barbare se cache des centaines, des milliers, sans doute des dizaines de bonnes affaires et une manière d’aborder la photo numérique.

M42 : un peu d’histoire

Commençons par un peu d’histoire, très rapidement. Les objectifs à monture M42 désignent des objectifs construits dans les années 50, 60 et 70 par des dizaines de fabricants parmi lesquels : Carl Zeiss, Mamiya-Sekor, Pentax ou Rollei. Ils sont caractérisés par une monture à vis de 42 mm. On trouve ces objectifs un peu partout, à des prix variant énormément en fonction de l’endroit où l’on achète. Sur internet ou dans les foires spécialisées les prix peuvent être assez élevés, par contre dans les vides greniers de nos campagnes, il y a des affaires magnifiques à faire.

Mais pourquoi parler de ces objectifs alors que nos réflex numériques sont équipés de monture à baïonnette propriétaire (Canon, Nikon, Pentax, Sony, etc…)

Parce qu’il existe un objet quasiment magique : la bague d’adaptation.

Pourquoi une bague d’adaptation M42 ?

La réponse est évidente, pour faire l’interface entre nos boitiers numériques et ces objectifs d’un autre âge. Ainsi pour environ 10 ou 15 € vous pourrez trouver cette merveille en inox sur la plupart des sites de vente en ligne comme Amazon ou Ebay. Avant de vous en procurer une, vérifiez bien que la bague fait l’interface entre du M42 côté objectif et la monture de votre appareil : M42 – Canon, M42 – Nikon etc…

Ensuite il suffit de visser la bague sur l’objectif, puis de monter l’objectif sur votre appareil. Ci-dessous, un vieux 135mm monté sur mon Canon 1D-XDSC_1532

 

DSC_1542

Pourquoi utiliser des objectifs M42

Il y a plusieurs raisons pour utiliser des objectifs M42 :

Le prix

Un 85mm f/2 à moins de 200 €, un 500mm à moins de 100€ ou 50 mm f/1,4 à moins de 50 € voilà les gammes de prix des objectifs M42 et c’est sans parler des prix que l’on peut trouver dans les vides greniers où pour quelques euros vous pourrez dénicher des merveilles.

Le bonheur d’utiliser des belles optiques

Mais au-delà du prix, c’est surtout l’occasion de travailler avec des optiques qui ont du caractère. Un peu de vignettage, quelques problèmes d’aberration chromatique de temps en temps, mais des ouvertures magnifiques, des rendus vraiment sexy.NB1X0881

Et pour immortaliser une simple balade dans les vignes autour de Macon, chaque photo a une âme, un caractère. On retrouve le charme de ces photos qui parlent d’elle mêmes, qui n’ont pas besoin de retouche longues et fastidieuses.NB1X0925

 

NB1X0906

La vidéo ou la macro ou etc…

Pour les pratiques spécifiques avec nos appareils photos, vous trouverez des objectifs M42 ou des accessoires adaptés ; le tout pour un prix modeste. Ainsi les bagues allonges, les téléconverteurs (doubleur de focale), les filtres etc… sont en moyenne moitié moins chers que des accessoires ou des objectifs fabriqués au 21ième siècle. Et, le résultat est largement à la hauteur de ce que l’on peut attendre surtout pour des photos avec une âme, un grain, un vignettage ou un bokeh caractéristique. Pour immortaliser les mûres ci-dessous, j’ai utilisé mon bon vieux 135 mm et une bague allonge de 3 cm. Le tout donné par mon beau-père qui ne savait plus quoi faire de ces vieux « machins » qui prenaient la poussière dans le garage.

NB1X0870

Maintenant, à vous trouver la vôtre et croyez-moi, il y en a une !

Comment utiliser un objectif M42

Utiliser un objectif M42 n’est pas compliqué, c’est même très formateur.

Comme les objectifs n’embarquent pas une goutte d’électronique, il va falloir travailler en mode manuel, et je vous conseille fortement de travailler sur trépied comme le Trepied Befree en fibre de carbone avec rotule ball de Manfrotto. Vous prendrez plus de temps pour faire votre image mais aussi plus de plaisir à la contempler et sans doute aurez-vous envie de l’imprimer ou de la faire vivre en la partageant, elle ne restera pas au fond de votre disque dur, c’est certain.DSC_1535

Une fois que vous avez installé votre trépied, l’appareil et l’objectif, passez en mode manuel.

Choisissez, sur l’objectif, l’ouverture. Ensuite faite la mise au point, toujours avec la bague de l’objectif.

Enfin, calculez la vitesse de prise de vue. Soit vous avez une cellule et en entrant la valeur de l’ouverture, elle vous donnera la vitesse, soit vous n’en avez pas, et vous devez tâtonner en cherchant la bonne vitesse sur votre appareil photo et en contrôlant le cliché et l’histogramme sur votre écran de contrôle.

En résumé pour utiliser une belle optique des années 60-70 et retrouver le charme de ces photos d’antan, il vous faut :

Une bague M42

Un objectif

Un boitier

Un trépied

Et un peu d’imagination !

NB1X0916

 

NB1X0928

Produits Manfrotto :

Befree Kit trépied en fibre de carbone avec rotule Ball

 

Nicolas Beaumont

Français

Photoreporter professionnel depuis six ans, Nicolas Beaumont vit en France et travaille partout dans le monde pour des organisations humanitaires et des titres de presse spécialisé. Il parcourt le monde à la rencontre de celles et ceux dont le métier est de porter assistance. Après un an en Guinée pour couvrir la crise Ebola de 2014/2015, il est de retour en France mais continue de partir régulièrement sur le terrain.

Top
Nos marques