29.09.2016

Réussir les photos d’un défilé de mode

Rédigé par:
Nicolas Beaumont

29.09.2016

Réussir les photos d’un défilé de mode

« Ce n’est pas le matériel qui fait la photo » Combien de fois ai-je entendu cette phrase ? 1000 fois, sans doute plus, pourtant sans le matériel adapté certains reportages, certaines photos sont pratiquement impossibles. Dans le monde de la mode et en particulier pendant les défilés des fashions weeks, sans monopode ou sans trépied : point de salut.

Les défilés : un exercice rigoureux

Un défilé de mode est un exercice à part entière ; les photographes accrédités sont tous au même endroit, au bout du runway. C’est là que les modèles se présentent de face, s’arrêtent puis font demi-tour pour repartir. Pendant cette fraction de seconde tous les boîtiers déclenchent en même temps en mode rafale, jusqu’à l’arrivée du mannequin suivant. Mais pour en arriver là et avoir l’image qui sera ensuite transmise à la rédaction du magazine, il y a tout un travail préparatoire dans lequel le matériel joue un rôle prépondérant.

CC1Q4828

L’installation du matériel

A l’arrivée sur les lieux du défilé, les photographes vont directement dans l’emplacement réservé aux accrédités. Au sol, des bouts de gaffers blancs indiquent l’emplacement des uns et des autres. A New-York, les rédactions des magazines réservent les meilleures places : le plus au centre possible et à la hauteur des yeux. Pour les autres, c’est le jeu de Tetris. On s’emboite pour ne gêner personne mais aussi pour avoir les bonnes images. C’est là que le trépied ou le monopode commence à servir, il permet de marquer son emplacement. Plus le défilé est prestigieux plus l’accessoire doit être compact. Si vous essayez de déplier un trépied vidéo, pendant le défilé de Paco Rabanne, vos collègues vont bien vous faire comprendre que vous n’êtes pas le bienvenu. Le monopode, lui, est parfaitement accepté. Il ne prend pas de place et permet de bien tenir sa position.

IMG_5514

Les premières minutes permettent de se caler, de vérifier que l’appareil photo est prêt : batterie chargée, carte mémoire vidée. Ensuite le régisseur lumière annonce la température de la lumière et les réglages. Passage en mode manuel pour appliquer les paramètres de prise de vue. Le runway s’éclaire et on commence à déclencher, sans modèle, pour vérifier que la lumière est conforme aux dires du régisseur.

IMG_5519

Toujours avant l’arrivée du public, les mannequins font un premier passage. Ce passage permet de caler définitivement les réglages et, fermement en appui sur le monopode, de vérifier l’angle de vue. Une rotule performante permet de faire des changements de plans pour shooter le modèle de haut en bas, de zoomer et de dézoomer sur toute la longueur du runway. En général les photographes shoot tout ce qui passe : mannequins, régisseurs, attachés de presse, techniciens, etc…

IMG_5521

 

IMG_5516

 

CRS_0400

Puis le calme revient, les techniciens finissent de préparer le runway en enlevant le plastique protecteur pour obtenir une belle surface immaculée.

CRS_0202

Le défilé

Lorsque le défilé commence, les appareils déclenchent pratiquement sans arrêt. Les obturateurs sont soumis à rude épreuve.

C’est grâce aux monopodes et aux rotules que les photographes peuvent travailler en se concentrant sur les mannequins et sans se soucier de la stabilité du matériel. Pas de seconde chance si une photo est floue parce qu’on a bougé. La stabilité est donc le maître mot. L’espace de travail est étroit, hors de question de trop dézoomer au risque d’avoir dans son cadre les objectifs des confrères.

IMG_5527

En zoomant plus ou moins loin sur le runway on obtient quelques images un peu différentes des traditionnelles pauses, face aux objectifs.

CRS_0662

L’apothéose du défilé est l’arrivée simultanée de tous les mannequins, un moment qui marque la fin du show et aussi de cet exercice dans lequel rien n’est dû au hasard.

Nicolas_Beaumont-Defile_Didit

Matériel utilisé :

290 Monopode en carbone

Monopode vidéo fluide en aluminium

Rotule ball xpro en magnesium arca style – ref MHXPRO-BHQ6

Rotule Ball ”hydrostatique” avec plateau rapide

 

Nicolas Beaumont

Français

Photoreporter professionnel depuis six ans, Nicolas Beaumont vit en France et travaille partout dans le monde pour des organisations humanitaires et des titres de presse spécialisé. Il parcourt le monde à la rencontre de celles et ceux dont le métier est de porter assistance. Après un an en Guinée pour couvrir la crise Ebola de 2014/2015, il est de retour en France mais continue de partir régulièrement sur le terrain.

Top
Nos marques