03.03.2017

A la rencontre des espaces sauvages Nord-Américains

Rédigé par:
Liza Bodt & Alexandre Zindy

03.03.2017

A la rencontre des espaces sauvages Nord-Américains

Dans cet article nous partageons avec vous notre road-trip d’un an en Amérique du Nord. Nous avons commencé notre voyage à Edmonton, au Canada, en septembre dernier et avons acheté un van trentenaire. Du Canada au Mexique, du Mexique à l’Alaska, notre parcours est dicté par le climat. Notre projet est de découvrir et de photographier les espaces sauvages, combinant ainsi nos passions pour la randonnée et la photographie.

Depuis Edmonton, nous nous sommes dirigés vers l’Île de Vancouver. C’était l’automne et un monde entièrement couvert de rivières, de forêts de pins, de feuilles rouges et d’animaux sauvages s’offrait à nous. Les derniers jours sur l’île mêlaient tempêtes et éclaircies : nous nous sommes réfugiés sur un petit camping presque désert au bord d’un lac, Sproat Lake, un endroit isolé et ignoré des touristes. C’était l’une des meilleures expériences de notre road-trip, un endroit simple, sans attraits grandioses, mais sublime : un lac, des petites rivières, des eaux cristallines, la migration des saumons, des forêts de pins et une lumière spectaculaire. C’était tout ce qu’il nous fallait !

Sproat Lake, Île de Vancouver, Colombie Britannique, Canada, 12 Octobre 2016, Liza Bodt

 

Quelques semaines plus tard, en direction du Sud, nous sommes allés à North Cascades National Park (Washington). Il avait neigé abondamment le jour précédent et le temps était très brumeux. Les conditions étaient parfaites pour faire des photos mystérieuses avec une lumière douce.

North Cascades National Park, Washington, USA, 23 Octobre 2016, Alexandre Zindy

 

Le long de la Côte Ouest des Etats-Unis, nous avons vu le temps changer en l’espaces de quelques secondes d’un vent furieux et de pluies abondantes à un soleil éclatant. C’est à la fois compliqué et magnifique pour la photographie de paysage. Le temps étant changeant et les prévisions climatiques approximatives, nous lever à 5 heures du matin s’avérait parfois inutile, nos photographies étaient mauvaises à cause des nuages, de la pluie, de mauvaises conditions de lumière. Quelques heures plus tard, alors sur la route, nous nous arrêtions et courions pour photographier une lumière si brève et spectaculaire qu’elle semblait irréelle.

Redwood Highway, Californie, USA, 10 Novembre 2016, Alexandre Zindy

 

Fin Novembre, nous sommes allés à Yosemite National Park. Il y a des endroits dont on a tellement entendu parler et vu d’images, que l’on appréhende forcément l’expérience réelle. Et si ce n’était pas si grandiose ? En entrant dans la vallée de Yosemite, tous ces doutes se sont effacés en un claquement de doigts. Yosemite est splendide sous la brume et éblouissant au soleil, ensorcelant en bas dans la forêt et superbe en haut dans les montagnes. C’est un endroit où faire des photos est facile, chaque point de vue étant aussi beau que le précédent. Après trois jours de marche dans la vallée, nous sommes partis avec beaucoup d’images et des heures d’editing.

Yosemite National Park, Californie, USA, 30 Novembre 2016, Liza Bodt

 

Après Yosemite, nous avons roulé direction Death Valley National Park. Si déjà en milieu de journée, nous nous sentions petits dans ce désert gigantesque, la nuit, alors que des étoiles innombrables éclairaient le ciel, ce sentiment s’amplifiait. Le ciel étoilé est une magie éternelle qui nous ramène à nos soirées d’enfance, lorsque nous cherchions une étoile filante afin de formuler un vœu !

Nuit à Zabriskie Point, Death Valley National Park, Californie, USA, 4 Décembre 2016, Liza Bodt & Alexandre Zindy

 

Continuant notre route vers l’Est, nous avons passé un mois sur le Plateau du Colorado (un plateau couvrant 337 000 km², d’une altitude allant de 1500 à 3500 mètres). Il a fait un froid à geler un pingouin : la nuit, les températures chutaient à -25°C. Tout était gelé dans notre van : eau, nourriture, fenêtres (et même le dessus de notre couverture). Nous devions dormir avec notre équipement informatique et garder les batteries dans nos poches pour éviter qu’elle se déchargent avec le froid.

C’était un mois riche en expériences, que nous ferions à nouveau sans aucune hésitation. Mais si le plateau a la plus grosse concentration de parcs nationaux, ils sont aussi les plus visités. L’hiver, heureusement, les foules sont moins nombreuses et nous étions souvent seuls à randonner. Zion, Bryce Canyon, Capitol Reef, Arches, Canyonlands, Monument Valley, et finalement le Grand Canyon : nous avons pris le temps de randonner, d’errer dans des paysages plus beaux et plus extraordinaires les uns que les autres. Nous avons photographié ces paysages surréalistes au lever et au coucher de soleil, sous la neige, avec des nuages ou sous un ciel bleu étincelant.

 

Zion National Park, Utah, USA, 11 Décembre 2016, Alexandre Zindy

Queen’s Garden Trail, Bryce Canyon National Park, Utah, USA, 17 Décembre 2016, Alexandre Zindy

 

Canyonlands National Park, Utah, USA, 23 Décembre 2016, Alexandre Zindy

South Kaibab Trail, Grand Canyon National Park, Arizona, USA, 31 Décembre 2016, Liza Bodt

 

Après un mois de journées froides et de nuits gelées, nous avions besoin d’un climat plus clément. Etant donné que notre visa pour les Etats-Unis se terminait à la mi-janvier, nous devions traverser la frontière. Nous avons décidé de rester un mois au Mexique à San Felipe, en Basse Californie, un petit village de pêche au bord de la mer de Cortez. Un mode de vie plus sédentaire était le bienvenu après quatre mois d’aventures.

 

San Felipe, Baja California, Mexique, 17 Janvier 2017, Liza Bodt

Liza Bodt & Alexandre Zindy

Français

Liza & Alexandre sont deux photographes qui partagent une passion pour la randonnée et les grands espaces. Ils sont partis en septembre dernier pour un road-trip d’un an en Amérique du Nord, randonnant à travers les chemins et les parcs nationaux, dans la recherche d’une relation profonde avec la nature qui les entoure.

Top
Nos marques