01.03.2018

Le trépied 190go sous le ciel Norvégien

Rédigé par:
Arnaud Lesueur

01.03.2018

Le trépied 190go sous le ciel Norvégien

Après 6 jours en Norvège dans les îles Lofoten avec mon kit trépied 190go, voici mes impressions!

Le trépied 190go est un trépied léger et robuste qui passe facilement dans un bagage en soute, idéal pour réaliser vos photos en pause longue, de nuit ou vos clichés artistiques avec filtres.
Avec le poids de 23kg maximum pour un bagage en soute (pour de nombreuses compagnies aériennes), il est parfois compliqué d’embarquer un trépied en voyage. Laissez moi vous rassurer, le trépied 190 GO ne fait que 2kg2 (1kg 8 pour la version en carbone) et reste très compact. Ainsi, vous avez la place nécessaire dans votre sac pour transporter à la fois votre trépied et votre matériel: vous ne manquerez plus jamais de belles photos durant votre voyage grâce à la stabilité de ce trépied.

Je pourrais vous dire de mettre votre appareil photo sur votre sac ou sur un caillou avec un retardataire pour prendre vos photos mais si vous cherchez à réaliser des points de vue de qualité, cette solution simpliste ne fera pas l’affaire.

Les Îles Lofoten sont vraiment paradisiaques pour les photographes, c’est un endroit où l’on peut apprécier la combinaison formé par la mer et la montagne. Entre septembre et mars, c’est aussi un lieu pour voir les Aurores Boréales (Northern lights). Début Février, le soleil se lève à 9 heures (avec un long lever de soleil 7 – 9 h = très belles couleurs) sur toute la côte Sud et il se couche vers 15h30: les journées sont donc très courtes mais pleine d’opportunités photographiques.

Pendant mon voyage, j’étais basé à Hattvika Lodges: l’endroit le plus approprié pour profiter d’une semaine dans les Lofoten. Les lodges se situent à Ballstad à 15 minutes de Leknes (aéroport) et leur emplacement vous permettent d’avoir un large choix d’excursions à la journée.
Le village est sur une péninsule entourée de maisons très typiques, où l’on trouve entre eutres de nombreux séchoirs à ”Cod” typiques de la région. Me déplacant à pied, j’ai pu faire de très belles photos sur les alentours, avant de m’aventurer plus loin (ou plus haut).
Le matin, le sommet ”Skottinden” est parfait pour aller réaliser des photos ou timelapses du soleil qui se lève.

En plus d’être pratique pour un transport en avion, le trépied 190go est super pour se balader. Lors de mes excursions, je partais souvent avec le sac Hover-25 et le trépied à la main. J’avais ainsi la possibilité de faire de la vidéo (osmo dans le sac), du drone (Mavic pro), des timelapses et des longues expositions.

En cette période, la journée reste très colorée avec un soleil plutôt rasant et permet de faire de très belles photos sur toute la partie Sud où on trouve quelques villages sur la route E10.
Les villages traditionnels sont vraiment un terrain de jeu pour faire de la photo. On trouve des couleurs, la mer et l’odeur du poisson qui séche pour vous plonger vraiment dans l’ambiance.
Grâce au trépied 190go, j’ai fait une série de photos sur les maisons au bord de l’eau. C’était vraiment intéressant de pouvoir réaliser des prises de vues tout en stabilité pour ce sujet en particulier. J’ai aussi beaucoup travaillé avec un filtre ND 10 pour avoir 30 secondes d’exposition. Avec 100 d’iso, je faisais varier la focal en fonction de la lumière présente sur le spot (souvent entre f.9 et f.15).

Avec la rotule ball et le système pour avoir une position du trépied très bas, on peut bien choisir son point de vue, que ce soit en paysage ou en portait.

Après ses balades en journée, parlons un peu de la partie nuit, là où les choses commencent à vraiment être intéressantes notamment avec la chasse aux aurores boréales.

Quand peut-on en voir?
La nuit de Septembre à Mars. En fonction de la date à laquelle vous comptez partir, vous trouverez l’évolution des aurores boréales facilement sur internet!
En fonction de ce que vous voulez faire, photo, vidéo ou timelapse, je vous conseille fortement de regarder le calendrier lunaire et prévoir votre voyage au moment d’une demi-lune voir une pleine lune. Les aurores se déplacent très vite et si l’on souhaite réaliser un timelapse de 10 secondes il va nous valoir 250 photos (25 photos par seconde). A la pleine lune, je faisais une photo toute les 5 secondes avec 2000 en iso et un f 2.8, c’était vraiment parfait pour avoir un timelapse d’une aurore de 20/30 minutes.
Moins la lune éclairait, plus je devais monter en iso et en temps de pose pour avoir une photo bien éclairée et du coup un timelapse beaucoup plus long.

Après qui dit pleine lune dit beaucoup de lumière. Un des gros avantages de cette luminosité, des photographies super éclairées et une vision globale du décor. Cependant, si l’activité aurorale est plutôt faible, on risque de ne pas forcément bien voir les aurores boréales avec un éclairage pareil.
En fonction de votre matériel, il est aussi préférable de venir quand la lune éclaire bien, ça vous évite de monter dans les ISO et d’avoir trop de ”bruit” sur vos images.
Comparée à la voie lactée, qui elle reste au même endroit et pour laquelle vous pouvez programmer chaque soir votre sortie en fonction de l’exposition, une aurore boréale n’est pas prévisible. Soit on prévoit un spot en particulier et on croise les doigts pour en avoir une sur l’axe de la photo. Soit on choisit un spot qui permet d’avoir plusieurs points de vue avec des axes différents!
Pour une première sous les aurores, c’était vraiment impressionnant de voir ces lumières bouger au-dessus de ma tête.

Ainsi, dès le premier soir, j’ai reçu un merveilleux accueil sous le ciel norvégien.

Arnaud Lesueur

Français

Je m’appelle Lesueur Arnaud, j’ai 27 ans et je suis basé en Haute-Savoie, à Saint Gervais Les Bains. J’ai découvert ma passion pour l’image durant mon parcours sportif de haut niveau en freeride. Avec de nombreux voyages autour du monde pour des compétitions et la création de films de ski, j’ai eu envie d’avoir ma propre vision à travers la photo. J’ai toujours voulu avoir un regard nouveau, utiliser tous les décors qui m’entourent pour faire passer un message une émotion. J’associe la photo, les timelapses et les prises aériennes pour trouver les différents points de vues que je cherche vraiment.

Top
Nos marques